Le reportage de Bernard Malhache au Fon du loup

 

CARVÈS

 

Au Fon du loup

L’interview surprise

  

Il y avait foule, jeudi 11 juillet, pour le concert de soul-music dans la clairière de La Fon du loup. Une foule venue pour écouter un grand nom de cette musique populaire afro-américaine des années 50, 60 : Abyale, une chanteuse internationale aux multiples albums, suivie par ses fans lorsqu’elle est en tournée. Parmi ces aficionados, un papy de 95 ans qui, dès les premiers rythmes, se trémoussait sur son banc et qui n’attendait qu’une chose : que la chanteuse appelle le public à la rejoindre sur scène pour chanter et danser. Il fut un des premiers à la rejoindre ! Au moment des saluts, Abyale l’invita de nouveau à la rejoindre, après l’avoir complimenté pour sa verdeur, elle lui tendit le micro pour qu’il évoque des souvenirs que bien peu attendaient. Il se trouve que Papy avait fait de la Résistance ! Michel Carcenac, c’est de lui qu’il s’agit, évoqua la période de la clandestinité où jeune homme de 17 ans, après avoir lacéré le portrait du Maréchal Pétain au lycée Bertrand de Born à Périgueux, il avait rejoint le groupe Soleil dans cette même clairière. Un témoignage aussi bouleversant qu’inattendu pour cette soirée, de celui qui est devenu un inconditionnel des rythmes de la soul qui a fait un lien entre cette soirée festive et les bals clandestins qu’il avait fréquentés dans le même secteur.

 

Bernard Malhache (Blog TERRES DE NAUZE)